CLAIRE ET BENOÎT ONT CHOISI LA CORRÈZE : PORTRAIT D’UNE FAMILLE HEUREUSE

Claire et Benoit, originaires du Nord (bassin minier et Lille), avaient envie de changer de région pour plusieurs raisons. Ils hésitaient entre le Limousin et l’Auvergne mais suite à des vacances en Corrèze, ils tombent amoureux de ce département qu’ils ne connaissaient pas du tout. Quelques mois plus tard, en 2013, les voici installés non loin du joli village de Treignac. Découvrez leur portrait !

Une envie de changer de vie

Si Claire et Benoît souhaitaient quitter leur région natale, c’était pour se rapprocher de la nature et devenir propriétaires. Leurs moyens financiers ne leur permettaient pas, en effet, d’acheter un terrain et d’y faire construire une maison. Mais ils avaient très envie de faire un potager ! Ils espéraient aussi un logement sans vis-à-vis. Alors ils ont commencé à imaginer où ce rêve pourrait se réaliser, et leur choix s’est porté sur le centre de la France, où les prix correspondaient à leurs finances.

Après des vacances en Corrèze, vers Collonges la Rouge et autres zones touristiques du même type, ils décident de transformer leur coup de cœur en projet concret, et cherchent la location la moins chère dans le département. Celle-ci se trouve à Veix, dans une commune de 70 habitants, non loin de Treignac. Claire est éducatrice spécialisée, Benoît est chargé de mission, et tous deux arrivent en fin de contrat. C’est le moment idéal ! Un mois plus tard, ils emménagent dans un appartement à Veix, avec vue sur le Massif des Monédières. Voilà qui les change radicalement des paysages urbains auxquels ils étaient habitués, et ce pour leur plus grand bonheur !

JE M’INSCRIS POUR ÊTRE ACCOMPAGNÉ(E)

Une installation facilitée en Corrèze

À son arrivée en 2013, le couple bénéficie d’un dispositif pour les nouveaux arrivants : deux jours d’informations pour les mettre en relation avec les acteurs économiques du territoire, faciliter un éventuel projet d’entreprise, créer un réseau.

Le second jour, ils enchaînent des rendez-vous de type speed dating avec des agents immobiliers, des conseillers bancaires, des représentants de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie)… Ils ont ainsi toutes les cartes en main pour monter un projet. Ce dispositif leur permet en outre de rencontrer d’autres néo corréziens et de commencer à nouer des liens.

Pendant quelques mois, le couple est au chômage mais met à profit les ressources qui lui ont été données : ils créent une association d’animations autour de la lecture et des activités artistiques, chez les particuliers. Subventionnés par la CAF, ils parviennent à créer un poste à mi-temps. Ils font par ailleurs plusieurs « petits boulots » pour subsister.

Impliqués dans la vie du village et porteurs d’un enthousiasme fédérateur, Claire et Benoît sont vite adoptés. La mairie de Veix met à leur disposition un petit jardin pour qu’ils puissent faire le potager dont ils ont tant rêvé. Benoît est élu au conseil municipal.

En 2016, leur vie professionnelle prend un nouveau tournant : Benoît est engagé à la médiathèque de Treignac et Claire y trouve également un poste dans sa branche, à la Fondation Pompidou, où elle s’occupe de migrants mineurs isolés.

Une maison fin 2020 : le rêve devient réalité

Grâce aux prix très attractifs de l’immobilier en Corrèze, le couple a pu réaliser son rêve : ils emménagent à la fin 2020 dans leur nouvelle maison.

Ils ont cherché pendant huit mois dans tout le département ce lieu qui abriterait le reste de leur vie. Ils souhaitaient un logement pas trop éloigné des commodités (courses, école et collège, carburant) et finalement, c’est à Veix, où ils étaient déjà installés, qu’ils ont trouvé leur bonheur !

Leur choix s’est porté sur une maison à rénover. Ils ont fait une partie des travaux et, pour le gros œuvre, ont fait appel à des artisans locaux.

JE M'INSCRIS POUR ÊTRE ACCOMPAGNÉ(E)

La vie avec les corréziens : simple et facile !

C’est grâce à la secrétaire de mairie, qui a fait passer son CV, que Claire a trouvé son nouvel emploi. Dans ce petit village rural, tout le monde finit par se connaître et cela crée de la solidarité.

Quand ils travaillent dans leur jardin potager, les « anciens » s’arrêtent pour leur donner des conseils sur leurs plantations. Pourtant, ils pourraient être échaudés : « Les jeunes viennent s’installer, mais trouvent du travail ailleurs et s’en vont » déplorent-ils. Ce ne sera pas le cas de Claire et Benoit, ni de plusieurs autres familles qui, au fil des ans, choisissent aussi de faire leur vie dans ce joli coin de Corrèze. Ce sont par exemple des personnes dont les grands-parents sont encore au village.

Avant la naissance de leurs deux enfants, les anciens lillois se rapprochent par ailleurs des associations du « plateau » (des Millevaches), vers Eymoutiers et le lac de Vassivière, à 30 minutes de voiture. Ils participent à des chantiers participatifs et se font de nouveaux amis.

Depuis que leurs enfants (âgés désormais de 3 et 2 ans) sont nés, le couple se recentre sur Treignac et ses alentours, où les activités ne manquent pas non plus ! Claire et Benoît ont vite sympathisé avec les parents d’élèves de l’école.

De nombreuses activités et sorties vers Treignac

Situé sur le parcours de Saint Jacques de Compostelle, Treignac est un bourg de 1000 habitants environ, classé « cité de caractère », qui recèle de nombreux atouts.

Les enfants du couple pourront y pratiquer (quand ils auront sept ans) une foule d’activités extra-scolaires : course d’orientation, rugby, foot, danse, tennis, judo, poney… Pour l’heure, l’aînée des enfants participe déjà à un atelier d’éveil corporel.

L’été, la petite famille passe ses journées au lac, où se trouve une station « Sport Nature », avec un aqua parc géant et des sports nautiques sans moteur (pédalo, paddle, kayac, planche à voile…). Les circuits VTT, les pistes de trail, l’espace jeux et la ferme pédagogique de l’arboretum de Chamberet, les balades en forêt, la cueillette des champignons, sont autant d’excursions qui rythment la vie tranquille de Claire, Benoit et leurs enfants.

JE M’INSCRIS POUR ÊTRE ACCOMPAGNÉ(E)

Quand les grands-parents viennent leur rendre visite, depuis le Nord natal, ils piquent-niquent au Suc au May, un puy (un sommet) du Massif des Monédières à la vue époustouflante, et étape du tour de France 2020. Il y a quelques années, le couple venait y admirer les étoiles, car aucune pollution lumineuse n’y affaiblit leur éclat.

L’an prochain, ils ont prévu d’assister au lâcher de barrage, qui a lieu chaque année à la Pentecôte et attire de nombreux visiteurs. Et en 2022, les championnats du monde de canoé-kayak se tiendront à Treignac !

Un bilan très positif après 7 ans en Corrèze

Claire et Benoît sont très heureux du choix qu’ils ont fait il y a sept ans. Ils aiment beaucoup leur vie tournée vers la nature, et apprécient toujours autant les vues magnifiques sur le Massif des Monédières, chaque matin. Ils pensent que c’est un environnement très favorable pour leurs deux enfants et comptent bien rester à Veix, même s’ils sont conscients de certains inconvénients, comme le fait de devoir faire 70 kilomètres pour aller au théâtre. Mais cela ne les dérange pas car ces sorties restent très rares.

Leurs enfants pourront aller au collège à Treignac, mais devront prendre le bus pour se rendre au lycée à Tulle. Pour Claire, c’est le seul point légèrement négatif de leur situation. Pour le reste, entre leurs nouveaux amis, leur vie professionnelle et citoyenne bien remplie, et les nombreuses activités nature en famille qui s’offrent à eux, ils se disent très heureux.

CLAIRE ET BENOÎT ONT CHOISI LA CORRÈZE : PORTRAIT D’UNE FAMILLE HEUREUSE

Claire et Benoit, originaires du Nord (bassin minier et Lille), avaient envie de changer de région pour plusieurs raisons. Ils hésitaient entre le Limousin et l’Auvergne mais suite à des vacances en Corrèze, ils tombent amoureux de ce département qu’ils ne connaissaient pas du tout. Quelques mois plus tard, en 2013, les voici installés non loin du joli village de Treignac. Découvrez leur portrait !

Une envie de changer de vie

 

Si Claire et Benoît souhaitaient quitter leur région natale, c’était pour se rapprocher de la nature et devenir propriétaires. Leurs moyens financiers ne leur permettaient pas, en effet, d’acheter un terrain et d’y faire construire une maison. Mais ils avaient très envie de faire un potager ! Ils espéraient aussi un logement sans vis-à-vis. Alors ils ont commencé à imaginer où ce rêve pourrait se réaliser, et leur choix s’est porté sur le centre de la France, où les prix correspondaient à leurs finances.

Après des vacances en Corrèze, vers Collonges la Rouge et autres zones touristiques du même type, ils décident de transformer leur coup de cœur en projet concret, et cherchent la location la moins chère dans le département. Celle-ci se trouve à Veix, dans une commune de 70 habitants, non loin de Treignac. Claire est éducatrice spécialisée, Benoît est chargé de mission, et tous deux arrivent en fin de contrat. C’est le moment idéal ! Un mois plus tard, ils emménagent dans un appartement à Veix, avec vue sur le Massif des Monédières. Voilà qui les change radicalement des paysages urbains auxquels ils étaient habitués, et ce pour leur plus grand bonheur !

JE M’INSCRIS POUR ÊTRE ACCOMPAGNÉ(E)

Une installation facilitée en Corrèze

À son arrivée en 2013, le couple bénéficie d’un dispositif pour les nouveaux arrivants : deux jours d’informations pour les mettre en relation avec les acteurs économiques du territoire, faciliter un éventuel projet d’entreprise, créer un réseau.

Le second jour, ils enchaînent des rendez-vous de type speed dating avec des agents immobiliers, des conseillers bancaires, des représentants de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie)… Ils ont ainsi toutes les cartes en main pour monter un projet. Ce dispositif leur permet en outre de rencontrer d’autres néo corréziens et de commencer à nouer des liens.

Pendant quelques mois, le couple est au chômage mais met à profit les ressources qui lui ont été données : ils créent une association d’animations autour de la lecture et des activités artistiques, chez les particuliers. Subventionnés par la CAF, ils parviennent à créer un poste à mi-temps. Ils font par ailleurs plusieurs « petits boulots » pour subsister.

Impliqués dans la vie du village et porteurs d’un enthousiasme fédérateur, Claire et Benoît sont vite adoptés. La mairie de Veix met à leur disposition un petit jardin pour qu’ils puissent faire le potager dont ils ont tant rêvé. Benoît est élu au conseil municipal.

En 2016, leur vie professionnelle prend un nouveau tournant : Benoît est engagé à la médiathèque de Treignac et Claire y trouve également un poste dans sa branche, à la Fondation Pompidou, où elle s’occupe de migrants mineurs isolés.

Une maison fin 2020 : le rêve devient réalité

Grâce aux prix très attractifs de l’immobilier en Corrèze, le couple a pu réaliser son rêve : ils emménagent à la fin 2020 dans leur nouvelle maison.

Ils ont cherché pendant huit mois dans tout le département ce lieu qui abriterait le reste de leur vie. Ils souhaitaient un logement pas trop éloigné des commodités (courses, école et collège, carburant) et finalement, c’est à Veix, où ils étaient déjà installés, qu’ils ont trouvé leur bonheur !

Leur choix s’est porté sur une maison à rénover. Ils ont fait une partie des travaux et, pour le gros œuvre, ont fait appel à des artisans locaux.

JE M'INSCRIS POUR ÊTRE ACCOMPAGNÉ(E)

La vie avec les corréziens : simple et facile !

C’est grâce à la secrétaire de mairie, qui a fait passer son CV, que Claire a trouvé son nouvel emploi. Dans ce petit village rural, tout le monde finit par se connaître et cela crée de la solidarité.

Quand ils travaillent dans leur jardin potager, les « anciens » s’arrêtent pour leur donner des conseils sur leurs plantations. Pourtant, ils pourraient être échaudés : « Les jeunes viennent s’installer, mais trouvent du travail ailleurs et s’en vont » déplorent-ils. Ce ne sera pas le cas de Claire et Benoit, ni de plusieurs autres familles qui, au fil des ans, choisissent aussi de faire leur vie dans ce joli coin de Corrèze. Ce sont par exemple des personnes dont les grands-parents sont encore au village.

Avant la naissance de leurs deux enfants, les anciens lillois se rapprochent par ailleurs des associations du « plateau » (des Millevaches), vers Eymoutiers et le lac de Vassivière, à 30 minutes de voiture. Ils participent à des chantiers participatifs et se font de nouveaux amis.

Depuis que leurs enfants (âgés désormais de 3 et 2 ans) sont nés, le couple se recentre sur Treignac et ses alentours, où les activités ne manquent pas non plus ! Claire et Benoît ont vite sympathisé avec les parents d’élèves de l’école.

De nombreuses activités et sorties vers Treignac

Situé sur le parcours de Saint Jacques de Compostelle, Treignac est un bourg de 1000 habitants environ, classé « cité de caractère », qui recèle de nombreux atouts.

Les enfants du couple pourront y pratiquer (quand ils auront sept ans) une foule d’activités extra-scolaires : course d’orientation, rugby, foot, danse, tennis, judo, poney… Pour l’heure, l’aînée des enfants participe déjà à un atelier d’éveil corporel.

L’été, la petite famille passe ses journées au lac, où se trouve une station « Sport Nature », avec un aqua parc géant et des sports nautiques sans moteur (pédalo, paddle, kayac, planche à voile…). Les circuits VTT, les pistes de trail, l’espace jeux et la ferme pédagogique de l’arboretum de Chamberet, les balades en forêt, la cueillette des champignons, sont autant d’excursions qui rythment la vie tranquille de Claire, Benoit et leurs enfants.

JE M’INSCRIS POUR ÊTRE ACCOMPAGNÉ(E)

Quand les grands-parents viennent leur rendre visite, depuis le Nord natal, ils piquent-niquent au Suc au May, un puy (un sommet) du Massif des Monédières à la vue époustouflante, et étape du tour de France 2020. Il y a quelques années, le couple venait y admirer les étoiles, car aucune pollution lumineuse n’y affaiblit leur éclat.

L’an prochain, ils ont prévu d’assister au lâcher de barrage, qui a lieu chaque année à la Pentecôte et attire de nombreux visiteurs. Et en 2022, les championnats du monde de canoé-kayak se tiendront à Treignac !

Un bilan très positif après 7 ans en Corrèze

Claire et Benoît sont très heureux du choix qu’ils ont fait il y a sept ans. Ils aiment beaucoup leur vie tournée vers la nature, et apprécient toujours autant les vues magnifiques sur le Massif des Monédières, chaque matin. Ils pensent que c’est un environnement très favorable pour leurs deux enfants et comptent bien rester à Veix, même s’ils sont conscients de certains inconvénients, comme le fait de devoir faire 70 kilomètres pour aller au théâtre. Mais cela ne les dérange pas car ces sorties restent très rares.

Leurs enfants pourront aller au collège à Treignac, mais devront prendre le bus pour se rendre au lycée à Tulle. Pour Claire, c’est le seul point légèrement négatif de leur situation. Pour le reste, entre leurs nouveaux amis, leur vie professionnelle et citoyenne bien remplie, et les nombreuses activités nature en famille qui s’offrent à eux, ils se disent très heureux.

« Venez vivre en Corrèze » une initiative du Conseil départemental de la Corrèze

*Fait avec ♥ par le Département de la Corrèze